Vas-y François, c'est bon.

lun. 26 mai 2014 par Sabcat

Nous sommes le 26 mai 2014. Je sais, j'ai pas écrit depuis des mois (du moins sur ce blog) mais je suis un fervent partisan du moindre effort, ou je considère simplement que ma prose n'intéresse tout simplement personne, j'ai pas encore décidé. J'étais trop occupé à rien faire, ou plutôt, occupé à m'occuper de choses essentielles, comme réfléchir et profiter de la vie, choses subversives d'après la majorité des gens. Forcément, on leur rebat les oreilles toute l'année que si t'es au chômage c'est que tu le veux bien, t'es un sale cafard qu'on doit éliminer à coup de talon. C'est si simple de trouver un boulot décent de nos jours. Quand je parle de boulot décent, je veux parler d'un emploi où t'es pas exploité comme une pute par son mac, qui pense que (parce-qu'il te paye) tu lui appartiens, mais bon, c'est un autre débat. Ben oui connard (dédicace aux pucelles du forum Ubuntu.fr), si tu travailles pas pour engraisser un autre, c'est pas normal. Hors de question de bosser pour ton intérêt, ça se fait pas. Mieux vaut bosser en usine en concurrence directe avec un pauvre polonais payé 200 €/mois que de penser à ta gueule. NON. Tu dois penser en priorité à l'actionnaire qui paye (haha) avec son argent virtuel, des lobbies qui à travers BFM-TV te raconte que t'es une merde (ce que tu es certainement si tu regardes BFM). Salopard, tu me dégoûtes. Bon, ça c’est dit. Alors, de quoi je veux parler today ? Wé, je parle anglais moi, c'est de circonstances, vu que je vais vous parler d'Europe, d’élections européennes, de politique, de fourberies, d'intrigues et de suspens. L'anglais, cette langue soit disant mondiale, que tout le monde déteste, mais que tout le monde tolère (ouais, moi je balance, j'ai pas peur). J'ouvre une parenthèse, vous avez déjà remarqué que si vous parlez avec un étranger en anglais, vous vous comprenez parfaitement ? Mais si vous parlez anglais avec un anglais (ou pire, avec un amerloque), vous ne comprenez rien ? Le problème vient bien des anglamericains, pas du reste du monde. Je ferme la prenthèse. Bon, revenons à nos moutons, puisqu'on parle de politique (haha-bis). Les élections européennes sont terminées en France (ailleurs je m'en fous), et les résultats sont sans appel, même si on est bientôt le 18 juin (haha-ter). Et oui, le F.N est en tête. Damned, horreur, fuck, WTF, shit, diantre, saperlipopette.... Analysons ce résultat d'un point de vue BFM-TV : Les français sont racistes.... Sinon, pour ceux qui n'ont pas la télé (I love you) ou qui n'aiment pas rigoler à gorge déployée, les français ont envie de couper la tête à Hollande. Tout simplement. Comme quoi la politique c'est pas compliqué. Je te tue ou tu me tues. Hollande essaye de tuer les français et ils essayent de le tuer. Mon psy dirait que c'est une relation saine. Si si (merci Michel). Bon, comme mon psy dit que c'est sain, on continue. Alors, François XVI nous dit ce soir à la télé qu'il prend « toute la conscience » de la situation, qu'il en tire « toutes les conséquences », mais que tout compte fait, il s'en branle (on se refait pas, et puis Julie est partie, on fait comme on peut), et qu'il va continuer à faire ce pour quoi ses mécènes l'ont mis à sa place : Détruire la France. Ho la là... ça balance..... Bon François XVI ne le voit pas ça comme ça, c'est normal, il est con. Mais.... Imaginons qu'il soit intelligent (hahaha.....encore). Bon admettons, ce que je suis prêt à croire.... Ça voudrait dire que ce qu'il fait, il le fait exprès...... ????? (Coluche, si tu me lis...) Mais...mais.... ce serait une vraie trahison envers la France...... passible de la peine capitale..... Quelle horreur.... On est plus des sauvages en France, on va « comme même » pas (dédicace aux merdeux boutonneux illettrés qui auraient réussi à lire cet article jusqu'ici, haha qu'est-ce qu'on s'amuse) buter ce mec en place publique ???? Si ? Ha bon.... Bon, alors disons qu'on est dans une république qui protège les puissants. Admettons cette théorie. François XVI est tellement déconnecté de la réalité qu'il reste dans son monde loin des préoccupations des français.... Ou alors, soyons fous, il sait très bien ce qu'il fait, et il s'en fout de ce que les gens pensent et veulent (ce qui serait une trahison valant une visite de l'abbaye de monte-à-regret). Ce déni de démocratie vaut bien une petite lettre ouvert non ? Alors allons-y. Bon sachant que je respecte la fonction de Président de la République, je vais m'adresser à l'homme et pas à la fonction (je suis un pleutre, j'avoue).

Lettre ouverte à Monsieur François Hollande.

Monsieur François Hollande, je viens de regarder votre intervention télévisée (avec 24 heures de retard ) suite aux élections européennes et je me permet de réagir.

-Ferme ta grande gueule de faux cul et va te flinguer. Merci.

Veuillez recevoir, monsieur François Hollande, la considération qui vous est due.

Voilà. Avant de recevoir la visite de ces faux-culs des services de l'état qui n'en pensent pas moins, mais qui rêvent de leur prime de fin d'année, faute d'un petit salaire minable qu'ils acceptent sans broncher, trop contents de pas être encore polonais, je vous souhaite bonne nuit, chers lecteurs. A bientôt, peut-être.